Les maçons construisent des murs. Cela semble être un métier de prime abord assez logique et simple, mais c’est loin d’être le cas. Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte dans l’exercice de ce métier du BTP et du coup ce n’est pas si simple que de faire des murs en légo. Qui n’a jamais été surpris du nombre d’opérations nécessaires pour faire un simple mur en pierres ? Il ne suffit pas d’entasser des pierres, il faut faire des fondations, sélectionner les bonnes pierres, les cimenter, enduire, le tout en respectant les bonnes cotations et les bons temps de séchage.

Quels matériaux sont utilisés pour quoi ? Comment utiliser intelligemment les différentes technique pour élaborer et respecter des mesures ? Quelles sont les spécifications dont je dois tenir compte ?

Avant de choisir un tel métier, il est utile de réfléchir. Dans quelle mesure cette profession vous convient-elle ? Il faut aimer travailler en extérieur, porter de lourde charges, rentrer fatigué à la maison. Il faut également une certaine rigueur car les erreurs se paient cher.

Que fait un maçon ?

Un maçon supervise les chantiers de construction d’immeubles, de bâtiments publics et de maisons au cours des différentes étapes de la construction. Selon le site, il faut d’abord monter les échafaudages de travail et sécuriser le chantier. Tous les équipements de travail, les matériaux de construction et les machines doivent être apportés sur le site en bonne quantité, ce qui nécessite une étude préalable rigoureuse. C’est particulièrement vrai pour les accessoires comme la banche de coffrage, la tour d’étaiement et les nombreux joints de compensation.

Outre la brique classique, la pierre naturelle, le béton, le béton armé ou les murs préfabriqués, l’une des tâches d’un maçon consiste également à creuser les fondations. Ces dernières doivent ensuite être bétonnés. Les maçons soutiennent et fixent également les structures de plafond, il s’agit de coffrage horizontal, tâche qui peut s’avérer technique sur les projets contemporains. Les architectes mettent en effet quotidiennement les maçons au défis dans leur travail avec de nombreuses formes inhabituelles et de volumes complexes. Mêmes les surfaces extérieures peuvent être des challenges où la moindre imperfection est interdite. Les clients sont également très exigeants en matière d’isolation et de matériaux d’isolation qui peuvent faire partie des contrats, surtout en cas d’isolation extérieure. Après le crépissage des murs, les chapes pour les sols sont fabriquées et posées dans une construction en gros œuvre.

Les spécialités du métier de maçon

 

La maçonnerie peut également mener à des spécialités plus valorisées. Nous parlions en introduction des murs en pierres et de la maçonnerie de tradition et de restauration, il existe aussi un champ beaucoup plus technique qui consiste à travailler avec des bétons et des armatures de haute qualité pour réaliser des projets ambitieux dans lesquels la maîtrise des techniques avancées de coffrages est nécessaire et ne peux s’apprendre que dans les grandes entreprises du BTP.

 

Écrire Un Commentaire