Chauffage

Le principe de ramonage de cheminée

Le ramonage de cheminée constitue l’entretien des conduits des fumées. À la base, les travaux semblent être simples et sans contraintes. Le principe reste simple, il faut se débarrasser de tous les suies et goudrons collés sur les conduits. Mais concrètement, ces opérations sont éprouvantes et exigent des mesures strictes de sécurité. L’absence ou l’insuffisance d’entretien entraînent des conséquences néfastes pour la cheminée et son environnement. Vous risquez d’une sanction avec de lourdes amandes en sus. Quel est alors le véritable principe de ramonage de cheminée ?

À quoi sert le ramonage de cheminée ?

Des suies et goudrons issus de la brûlure des bois se collent sur les conduits de cheminée. Ce dépôt est dû à la combustion dont vous devez en débarrasser grâce au ramonage. Concrètement, ce ramonage sert à éviter les risques d’incendie dans le conduit. Les suies sont extrêmement inflammables et peuvent s’embraser en contact d’une étincelle. Leur présence favorise davantage la prolifération du feu alors.

Le ramonage sert également à prévenir les risques d’asphyxie. Le monoxyde de carbone issu de la combustion du gaz, du bois ou du fioul peut sortir par la bouche d’aération si les conduits sont couverts de suie. Or, la toxicité de ce gaz entraîne des maladies sévères au niveau des poumons. De plus, le conduit se rétrécit par l’épaisseur de la suie donc amène moins d’air pour le tirage de la cheminée.

Une réglementation stipule que vous devez effectuer au moins deux ramonages de cheminée par an. Les interventions devront être assurées par un ramoneur certifié dont il donnera une attestation à la fin de l’opération. En cas d’incendie, vous serez couvert par les assurances multirisques si vous disposez de cette attestation à jour.

Le ramonage permet également de détecter en avance les anomalies du système. Le ramoneur peut relever certains points faibles qui peuvent être améliorés ou certains éléments qui nécessitent du remplacement ou de la réparation. Il peut vous conseiller sur les modes d’entretien de votre cheminée afin de la préserver aussi longtemps que possible.

Quelles sont les réglementations à propos du ramonage ?

Les opérations de ramonage sont réglementées selon l’article L2213-26 du Code Général des Collectivités territoriales. Elles sont complétées par les articles 31.1 et 31.6 du Règlement Sanitaire Départemental Type ou RSDT. Ces réglementations obligent toutes personnes qui possèdent une chaudière ou une cheminée à effectuer un ramonage deux fois par an.

Le ramonage devrait s’effectuer deux fois par an. Vous pouvez demander à la mairie le moment propice de ramonage pour votre région. Mais idéalement, les ramonages s’effectuent avant et pendant la période de chauffe.

Vous êtes contraints de solliciter la prestation d’un ramoneur professionnel pour que ces interventions demeurent valides aux yeux de l’État. Si vous ramonez par vos propres moyens votre cheminée, vous ne serez pas en conformité avec la loi. À la fin de l’intervention du professionnel, il vous délivrera une certification attestant votre ramonage systématique. Ce document désigne clairement, les conduits entretenus, les anomalies relevées lors du ramonage ainsi que les réserves et les observations du ramoneur.

Write A Comment