On aime les maisons anciennes pour les souvenirs qu’elles cachent ou pour le style bien particulier que vous ne retrouverez plus dans une nouvelle bâtisse. Mais très souvent, pour être habitable et pour s’adapter aux nouvelles législations en matière d’habitation, vous devez procéder à une rénovation totale ou partielle. Comment optimiser votre projet de rénovation et comment faire un parcours sans faute ?

 

Les pièges à éviter

Avant de vous lancer dans cette belle aventure, certaines précautions sont à prendre. Lorsque vous envisagez de rénover tout ou une partie de votre maison, vous pourriez être tenté de vouloir l’exécuter par étapes, en fonction de votre budget. Toutefois, le réaménagement d’une structure d’un bâtiment pourrait entraîner d’autres travaux supplémentaires que vous n’auriez pas prévus. Aussi, la meilleure solution est d’établir un budget global des travaux. Ce budget inclura non seulement les matériaux de construction et la rémunération des artisans ou ouvriers, mais également l’éventuelle location pelleteuse.

Par ailleurs, il est risqué de vous passer d’un architecte pour les travaux. En effet, les normes de construction peuvent avoir évolué, certains dispositifs peuvent faire défaut dans une maison ancienne, et cetera. Tout en conservant le style d’antan, vous devrez mettre votre maison en conformité avec les nouvelles exigences, surtout de l’énergie.

Il est recommandé d’établir au préalable un bilan énergétique, sans oublier l’isolation et la ventilation. Trouvez les moyens d’améliorer l’isolation en doublant les murs ou en rénovant ou en installant des portes et fenêtres plus étanches. Profitez-en également pour améliorer les conditions de luminosité des pièces afin de limiter les dépenses énergétiques.

 

Se préparer à l’exécution des travaux

Une fois que votre budget est arrêté, il faudra planifier les travaux. C’est une étape cruciale, car c’est à ce moment que vous pourrez faire appel à une entreprise de rénovation ou à des artisans pour exécuter les travaux. C’est également à ce moment qu’avec l’aide des artisans, vous pourrez planifier la location des différents engins dont vous aurez besoin.

Afin de mieux profiter de la lumière naturelle, vous pourriez ajouter une véranda à votre maison ancienne. Il faudra alors préparer le terrain pour l’accueillir : ouvrir un pan de mur, aplanir le sol. Vous souhaitez ajouter une piscine ou un terrain de sport à votre maison ancienne ? Ces importants travaux de terrassement prévoiront la location pelleteuse ou de tractopelle, ainsi que d’autres engins. Optimisez votre budget en procédant à la location uniquement au moment où vous allez l’utiliser.

 

La rénovation d’une maison peut être coûteuse, et on serait tenté d’y procéder par étapes. Il est toutefois recommandé de le faire d’une seule traite, d’autant que vous pourriez bénéficier d’une aide financière non-négligeable.

 

Les propriétaires de maisons anciennes sont encouragés à rénover leur maison et à les mettre au goût du jour, et particulièrement dans le sens de la transition énergétique. C’est pour cette raison que l’on a instauré des aides, telles que l’éco-prêt à taux zéro, l’ANAH, ou le Crédit d’impôt Transition Energétique. Il faut également garder dans l’esprit que quand bien même la rénovation de votre maison est un investissement important, plus tard, sa valeur augmentera considérablement.

Écrire Un Commentaire